• Qu'est-ce que la coupe ?

    Et dans l'eau ?


    Question :

    "Toute femme qui ôte ses vêtements ailleurs que dans la maison de son mari déchire ainsi le voile qu'il y a entre elle et Son Seigneur" (Rapporté par At-Tirmidhi). Est ce que ce hadith est authentique ? Si oui pourrait on m'en expliquer le sens ? Est-ce qu'on doit comprendre par là, par exemple, qu'il n'est pas permis à une femme de se dévêtir dans une cabine d'essayage ?


    Réponse: Ce Hadith, dont une version est également présente dans les Sounan Ibnou Mâdja, a été qualifié de "Hassan" (fiable) par l'Imâm Tirmidhi r.a. lui-même. Ces propos avaient rapportés par Aïcha (radhia Allâhou anhoa) à un groupe de femmes qui étaient venues de la région du "Châm" ou de "Hims" pour la rencontrer, région au sein de laquelle les femmes avaient l'habitude de fréquenter les bains publiques ("Hammâmat"). C'est pour condamner cette habitude que le présent Hadith du Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) a été cité.


    Selon Al Mounâwi (rahimahoullâh), ce qui est strictement prohibé dans ce Hadith, c'est que la femme dénude son corps en présence d'hommes étrangers. C'est donc cette attitude qui a été si sévèrement dénoncé ici et qui a été assimilé de sa part comme une déchirure du voile qu'il y a entre elle et Son Seigneur, car ce qui lui a été ordonné, c'est de se couvrir le corps et de mettre celui-ci à l'abri du regard des étrangers. (Réf : "Faydh oul Qadîr" – Volume 3 / Pages 136 et 147)


    Ce Hadith n'a donc pas une portée générale et ne constitue pas une interdiction totale pour la femme d'ôter ses vêtements ailleurs que chez son mari, auquel cas il lui serait par exemple interdit d'aller aux toilettes ou de prendre une douche dans une maison autre que la sienne…


    Ainsi, si une femme se trouve dans un lieu, en dehors de chez elle, où elle est totalement à l'abri du regard des étrangers, il lui est permis d'enlever ses vêtements en cas de besoin (comme c'est le cas pour la cabine d'essayage justement, quand celle-ci est bien fermée...).

    Voir également à ce sujet cette Fatwa en arabe : http://www.islamweb.net/ver2/Fatwa/S...Option=FatwaId




    Nous savons aujourd'hui que la natation pendant les menstrues ne cause aucun dommage physique, mais que cela interrompe le flux quelques temps (minutes, heures, jours, selon les cas) et que ce flux réapparait plus abondamment par la suite, ce qui prolonge la période des règles. Si ce n’est pas une règle générale, c’est un fait suffisamment courant pour ne pas le prendre à la légère, car même si la prière ne doit pas être effectuée en cette période, il ne faut néanmoins pas s'amuser à allonger sa durée pour le plaisir de nager. Méditez là dessus mes chères soeurs !

     

    La coupe menstruelle permet de nager sans souci, le flux n'est pas intérompu, aucune gêne pendant l'activité et aucun risque de fuite !

     

    Seule condition recquise :

     

     

    ° S'assurer que la coupe est correctement placée.


    La coupe menstruelle est vraiment l'idéal pour la natation 

     


     

     



    Note : recherche santé concernant le sport pendant les menstrues

    Les menstrues et l'islam, règles à suivre.


     

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique